Osteopathe Cannes Tourrettes

L'Ostéopathie, une autre façon de prendre soin de vous

                  
CANNES
TOURRETTES
06 17 87 07 64 
06 30 96 54 86

English Spoken

Cabinet de Cannes

Julie LEBLANC
15 avenue du Docteur Picaud
06400 CANNES
Tel. 06 17 87 07 64
julieleblanc.osteo@gmail.com

Le parking de la MJC se trouve juste à côté. Les places devant la MJC sont gratuites et sur le parking, la première heure est gratuite.

Le bus n°1 passe devant le cabinet et l'arrêt se trouve juste à côté de l'immeuble.

X

Les horaires

Du lundi au samedi
9h - 19h
sur rendez-vous uniquement

Définition

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

 

L’ostéopathie est une science, un art et une philosophie des soins de santé, soutenue par des connaissances scientifiques en constante évolution, une gestuelle adéquate et sécurisante, visant à assurer la sécurité des patients.

 

Un peu d’histoire …

 

Les médecines du passé (antique grecque, égyptienne et du temps de la Renaissance) ont laissées de nombreux principes qui ont grandement inspirés le Dr. Andrew Taylor Still. C’est alors que ce médecin américain fonda l’Ostéopathie en 1874.

Une école d’ostéopathie sera créée par la suite en Angleterre en 1918 (à Londres) par John Martin Littlejohn, élève du Dr. Still. En France, la pratique de cet Art restera discrète jusqu’aux années 1950-1960. C’est durant cette période que le Syndicat National des Ostéopathes sera fondé. C’est à partir des années 1970 que la pratique de cette médecine manuelle débutera véritablement.

Depuis, la légalisation de la profession a fait du chemin.

 

Définition de l’ostéopathie

 

Pour simplifier la découverte et la compréhension de l’ostéopathie, celle-ci peut être défini comme une méthode thérapeutique qui, en s’appuyant sur une approche globale du patient (physique et émotionnelle), vise à rééquilibrer, en les manipulant, les structures tissulaires (ostéo-articulaires et viscérales) du corps.

Pour nous, ostéopathes, ces structures ont une certaine capacité à se mouvoir en toute liberté.

Ainsi, lorsqu’une une perte de mobilité ostéopathique apparaît, celle-ci se répercutera sur des muscles, des viscères ou des structures ostéo-articulaires. C’est alors que les symptômes apparaissent.

Cette science va ainsi traiter ces pertes de mobilité afin de relever les tensions et les dysfonctions existantes, et par conséquence agir sur les symptômes.

L’ostéopathie est indiquée dans toute sortes de troubles :

  • Système locomoteur : douleurs lombaires, dorsales, cervicales, du bassin, des épaules, des membres inférieurs, tendinites, entorses…
  • Système viscéral : troubles digestifs, urinaires, gynécologiques, douleurs menstruelles, abdominales.
  • Système neurologique : douleurs sciatiques, névralgies, céphalées, vertiges…
  • Séquelles de traumatismes : chutes, accidents de voiture….
  • Nouveau-nés et enfants : naissance difficile, sommeil perturbé, affection O.R.L., excitation, digestion perturbée, régurgitation, mauvaise statique, torticolis….
  • Toutes sortes de traumatismes anciens ou récents (physique ou émotionnel) sont susceptibles d’induire à distance des séquelles (même des années plus tard).
  • Mais elle est aussi indiquée dans d’autres types de troubles tels que le stress, la dépression… en effet ces troubles peuvent avoir des conséquences directes sur le corps (somatisation) et provoquer des gênes plus ou moins invalidantes.

Aussi, dans la pratique, tous les troubles fonctionnels peuvent donner motif à un traitement ostéopathique tout au long de la vie : troubles des appareils digestifs, cardio-vasculaires, respiratoires et ostéo-articulaire.

L’ostéopathie s’exerce ainsi de manière curative mais aussi de manière préventive (grossesse, sportifs, suivi régulier…) Il est important de prendre conscience que chacun est responsable de son capital santé. Il peut être préservé par un suivi ostéopathique régulier.

Mais aussi…

Un des motifs les plus fréquents de consultation demeure la douleur pour lequel des études nord-américaines ont démontré une quasi efficacité comparables aux analgésiques, sans engendrer d’effets secondaires. Dans des études sur son efficacité contre les douleurs chroniques, l’ostéopathie permettrait la libération de beta-endorphine (substance antalgique).

Des études comparatives entre ostéopathie et placebo ont démonté une efficacité réelle au-delà de la simple « idée magique » à laquelle pourrait se raccrocher les patients. Cette efficacité sur le nourrisson, la famille dans son ensemble explique les résultats positifs constatés par tous ceux qui y ont eu recours.

Les grands principes de l’ostéopathie

 

1/ Le corps est une unité

D’après le Dr. Still, l’individu doit être considéré dans son intégralité (corps, environnement, psychique). Ainsi, pour lui, lorsqu’une dysfonction née, une partie du corps est affectée et l’harmonie du corps entier est déséquilibrée. Il serait alors impensable qu’il se passe quoi que ce soit dans une partie du corps sans qu’il y ait de conséquence ailleurs. C’est pourquoi certains traitements peuvent se faire sur des zones éloignées de la localisation de la plainte du patient. Par ses manipulations, l’ostéopathe permet à l’organisme de retrouver la fonction de la zone affectée, et donc par extension, l’équilibre du corps dans son ensemble.

 

2/ La structure gouverne la fonction

On entend par le terme « structure » tout élément vivant du corps qui a une forme (une anatomie). Il s’applique aux muscles, ligaments, tendons, os, fascia, organes, cellules… L’histoire démontre qu’il existe une relation évidente entre toutes ces structures. Le rôle de la structure concorde avec sa fonction : on l’explique par sa physiologie (fonctionnement). On peut prendre l’exemple des cellules musculaires. C’est le fait qu’elles soient striées qui permette leur fonction : le mouvement.

3/ L’auto régulation du corps humain

Pour le Dr. Still, le corps a une tendance naturelle à revenir à un état d’équilibre. C’est pourquoi le travail des ostéopathes consiste à libérer les restrictions tissulaires afin de redonner au corps son « potentiel optimal d’adaptation ». Ainsi, il ouvre la voie vers cette auto défense naturelle et redonne au corps ses propres moyens de rétablir ses systèmes de défense : on dit que le traitement est défini comme causal et non pas symptomatique.

 

4/La règle de l’artère

“La règle de l’artère est suprême” (Dr. Still). A l’époque, le sang était connu comme capable de produire des substances qui maintiendraient l’état de l’immunité naturelle du corps contre les maladies. Présent dans tous les systèmes du corps (avec la lymphe), il était alors nécessaire de tout faire pour que la circulation reste fonctionnelle et efficace. Ainsi, on pensait qu’un « nettoyage » était une condition nécessaire pour une bonne santé.

 

Les limites de l’ostéopathie

 

Lors de la consultation, une étape consiste à évaluer si la prise en charge du patient est possible.

Ce sont les signes cliniques d’exclusion qui permettront de décider si le patient doit ou non être ré orienté vers une autre spécialité.

L’ostéopathe peut aussi prendre la décision de prendre le patient en charge mais aussi de l’associer à un traitement médical autre.

Il est important de travailler entre professionnels de santé, en équipe. En effet, l’ostéopathie ne prétend pas soigner des maladies génétiques (myopathies, mucoviscidose…), dégénératives (parkinson, sclérose en plaque, cancer…), infectieuses ou encore les fractures.

Toutefois, l’ostéopathie peut avoir un impact sur les conséquences de ces maladies : sur les tensions musculaires, la douleur…et aussi sur l’approche psychosomatique qui peut y être associée.

Julie Leblanc, osteopathe cannes

Cabinet de Tourrettes

Centre de Kiné Balnéo Tassy  
Quartier Tassy  
83440 TOURRETTES
Tel. 06 30 96 54 86
ou 06 17 87 07 64

X

OSTEOPATHE D.O.

Julie Leblanc est Ostéopathe diplômée du Collège d'Ostéopathique Européen